PDA

ãÔÇåÏÉ ÌãíÚ ÇáÇÕÏÇÑÇÊ : Femmes d’Orient



Burhan
29-10-2005, 09:20
Femmes d’Orient
Liban, Québec

En clôture de la 6ème édition du FMA. Aïda Tomb (Ronza), Fadia Tomb-Elhage, Amal Tomb et Rima Khcheich. Musique de Ghadi Rahbani.
Orchestre dirigé par Katia Makdissi-Warren.
Arts de la scène, Série Océans. 13 novembre.
Théâtre Maisonneuve, Place des Arts, Montreal, Canada
Festival Monde Arab


Le FMA clôture son édition 2005 en présentant une des mille et une nuits avec les plus belles voix du Liban chantant l’Amour et rendant hommage aux trois légendes du monde arabe : Oum Kalsoum, Feirouz et Asmahan. Dans une création de Ghadi Rahbani, les trois grandes voix orientales que sont les sœurs Tomb (Amal, Aïda et Fadia) accueillent à leurs côtés Rima Khcheich, entrée dans la cour des grands par la puissance de sa voix incarnant tous les rêves de toute une génération, pour recomposer, de leurs voix passionnantes et passionnées, les oeuvres immortelles des grandes divas.

Le défi est majeur. En effet, les trois divas font l’objet d'un culte dans le monde arabe. Par les surprenantes qualités de leurs timbres mythiques et par le phénoménal effet de leur romance sur la sensibilité orientale. Leurs voix interprétant les poèmes arabes les plus célèbres, d’Omar Al Khayyâm à Gibran en passant par Ahmed Chawki, plonge l'auditeur dans un délire où la félicité mystique n'a guère de part et où s’entremêlent amour, prière et ivresse.

Les quatre voix féminines, entourées d’un orchestre regroupant des musiciens du Liban et du Québec et dirigé par Katia Makdissi-Warren, créent, par leurs voix harmonieuses, une nostalgie contagieuse et suscitent, par la virtuosité d’interprétation qui leur est propre, sagesse et méditation au rythme d’une musique dévotement composée. Des espoirs, des mémoires et des couleurs de multiples époques refont surface dans des interprétations qui transcendent temps et appartenances.

Femmes d’Orient est un hymne à l’amour et à la vie, dans un temple dédié aux trois déesses de l’Orient.